Forum du PPHL


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Un nouveau héros chez les Elfes de Sang...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Skritt
Kapac Skink
avatar

Nombre de messages : 125
Localisation : Haute-Garonne,St-Gaudens
Date d'inscription : 17/12/2005

MessageSujet: Un nouveau héros chez les Elfes de Sang...   Dim 7 Mai - 19:21

Un des personnages dont je n'ai pas parlé dans Les Elfes de Sang de Kael Indonniel... se nomme Lifaèn Tel'naïr. Il naquit durant le règne de Caradryel dans la belle province de Chrace, fils d'un Capitaine des Lions Blancs du nom d'Evandar, reconnu pour ses prouesses martiales et sa loyauté envers Ulthuan et d'Alane, une servante de la Reine Eternelle. Bien que son père ait tenté de l'initier à une carrière similaire à la sienne, Lifaèn tenait plus de sa mère que de lui. Il apprit donc le maniement de l'epée, de la lance et des coursiers. Lifaèn finit par devenir un des Commandeur de l'armée du Roi Phénix. Aprés la Guerre de la Barbe, les Druchiis se rassemblèrent pour attaquer Ulthuan et Evandar prépara la défense de Chrace. Pendant ce temps, son fils était dans le Temple d'Asuryan. Lorsqu'il apprit que des Archers Noires avaient été vues à proximité de son royaume d'origine, il alla chercher sa jument, Eiadh pour partir immediatement au secours de son père...

Les portes des écuries s'ouvrirent avec force, laissant un coursier à la robe brune partir au galop, un cavalier sur lui.
-Vite, Eiadh ! Hâtons nous de rejoindre mon père !
En réponse, la jument hénit et accelera.
Ils ne s'arrètèrent que pour manger et boire, leurs pensées étaient dirigées vers Evandar. Lorsqu'il croisa des elfes en chemin, Lifaèn leur dit, sans s'arréter, que la Chrace été en train d'être attaquer par leurs sombres cousins. D'ailleurs, Chrace ne devait pas être le seul royaume à être attaqué... Ellyrion et Tiranoc devaient certainement être dans la même situation que la Chrace.

Au bout de deux jours, Lifaèn et Eiadh arrivèrent dans la forêt de sa terre natale. Ils se dirigèrent vers la côte, et s'appercurent que de nombreux Lanciers et Archers avaient dû être mobilisés. Le cavalier et son coursier virent enfin la bataille. Les Hauts-Elfes étaient nettement dépassés en nombre, mais ils refusaient de reculer, sachant que s'ils partaient, leurs foyers allaient être détruits. Lifaèn vit enfin les Lions Blancs de son père ! Ils combattaient des Exécuteurs menés par un noble portant un Draïch comme ses guerriers et une armure entourée d'un aura sombre.
-Viens rencontrer ma lame ! lança le noble à Evandar.
Son orgueil l'empechant de refuser, Evandar chargea son adversaire.
Pendant de nombreuses minutes, les deux combattants n'arrivèrent pas à se toucher, tant leurs capacités martiales étaient élévés. Pendant leur duel, Lifaén et Eiadh essayaient de rejoindre le Capitaine des Lions Blancs, tuant tout ennemis qui se dressaient sur leurs routes, soit à coups de sabots ou d'épée.
-Qu'Asuryan guide ma hache !! hurla Evandar en tentant de blesser son adversaire.
-Pathétique tentative ! dit-il en esquivant l'attaque. Surveille tes arrières, Evandar...
Deux Exécuteurs s'étaient mis dérrière lui, et avant qu'il ne put se retourner, leurs Draïch penétrèrent son dos. Evandar cria de douleur.
-Pourriture des ténébres, ta vue même m'est pénible ! dit le Capitaine au noble Druchii.
-Permets moi de mettre fin à cette gêne !
Et l'Elfe Noir lui trancha la tête.

En voyant la tête de son père se détachait de son corps, Lifaèn abaissa sa lance et chargea les Exécuteurs. Ceux-ci furent surpris par ce nouvel ennemi, et eurent du mal à contrer les attaques des Lions Blancs.
-Tiens donc... Lifaèn ? Viens rejoindre ton père ! dit le noble. Le Commandeur engagea le Druchii dans un duel sans merci. Bien que celui-ci ait été un peu épuisé d'avoir tué son ancien adversiare, le goût du sang lui permit de combattre ferocement Lifaèn. Aucun des deux elfes ne parvint à toucher, mais le sabot d'Eiadh frappa la tête de l'Elfe Noir, et celui-ci fut étourdit pendant quelques secondes, qui lui furent fatales.
-Meurt ! hurla le Commandeur, pendant que sa lance penetra l'armure de l'être qui était responsable de la mort de son père.
Les Exécuteurs perdirent courage, et les Lions Blancs menés par Lifaèn les rattrapèrent.
Toutefois, les Druchiis étaient toujours plus nombreux, et bien que la bataille dura encore quelques heures, les Hauts-Elfes finirent par se réfugier sous les arbres de la forêt. Avant de partir, Lifaèn recupera la cape de son père :
-Je vous vengerez père, je vous le jure !
Il le salua une dernière fois avant de partir lui aussi...

Le Commandeur aida ses frères à renvoyer les Druchiis hors d'Ulthuan, durant maintes batailles, il fut présent presque à toutes, et lorsque les Hauts-Elfes furent victorieux, il alla annoncer la sinistre nouvelle à sa mère. La malheureuse avait dû se tenir à l'écart, et n'avait donc pas revu son fils depuis des mois et ignorait donc la mort de son époux.
Au moment où son fils lui annonça la nouvelle, Alane sombra dans les ténébres de la tristesse. Elle ne parla plus, ne s'alimentait plus, et c'est à peine si elle buvait. Deux jours plus tard, elle se sucida.
Ce fut Lifaèn qui découvrit son cadavre au petit matin... Fou de par cette vision qui venait de s'ajouter à celle de son père se faisant tuer, il se creva les yeux pour ne plus jamais revoir des corps sans vie.

Il quitta sa demeure, et ne prit que ses affaires personnelles, ainsi qu'Eiadh, pour partir vers la Citadelle de l'Aube, pour apprendre à combattre avec sa cécité. Il y avait en ces lieux un mage qui avait la possibilité de l'aider, et Lifaèn devint un trés bon éléve, car il avait d'importantes motivations, dont l'une d'elles étaient bien sûr la vengeance.

Bien lontemps aprés, le Commandeur décida de revenir en Ulthuan.
Lorsqu'il alla se rendre à la Cour du Roi Phénix, Lifaèn apprit qu'un nouvel Ordre s'était formé, celui des Elfes de Sang.
Il se dirigea donc vers Ellyrion, dans le Domaine des Indonniels.


Lifaèn arriva enfin dans la demeure des Indonniels... Laissant Eiadh au bon soins des serviteurs du maître des lieux, il s'adressa à un elfe blond, grand, et qui semblait être du même âge que lui.
-Bonjour, que puis-je faire pour vous ? demanda poliement l'elfe.
-Je cherche Kael Indonniel...
-Je vais vous conduire à lui, je me nomme Hariendil, je suis son fils, et vous ètes ?
-... Lifaèn Tel'naïr...

Ils se dirigèrent dans la demeure, montèrent un grand escalier, et arrivèrent devant une lourde porte.
-C'est ici que je vous laisse, dit Hariendil en partant.
Lifaèn ouvrit la porte et sentit la chaleur des rayons du soleil sur son visage, rayons qu'il ne verra plus... Il sentit aussi la présence de roses, et sut que la pièce devait surplomber tout le domaine. Le Commandeur entendit de la terre aspirant de l'eau, et se dirigea vers la source de ce bruit, où il sut que Kael Indonniel l'attendait.
-Lifaèn Tel'naïr, cela fait bien lontemps... Je constate que malgré votre cécité, vous n'ètes plus infirme.
-Oui, j'ai étudié à la Citadelle de l'Aube...
-Venez donc à mon bureau.
Ils s'assirent donc, et Lifaèn lui raconta ses malheurs.
-Donc, vous voudriez rentrer evenir un Elfe de Sang pour vous venger de la mort de votre père, qui engendra celle de votre mère par la suite ?
-Pouvez vous nous aidé, Prince Indonniel ?
-"Nous" ?
-Ma jument ressent le même sentiment que moi...
Kael resta sceptique, puis il se rappella le lien qui l'unissait à Khalis, son coursier.
-J'ai bien connu vos parents, et c'étaient des êtres trés respectables... Bienvenue parmi nous, Lifaèn Tel'naïr !
-Merci, Prince des Vengeances Kael Indonniel.
-Allez donc voir Torendil, il vous indiquera votre chambre et vous donnera une copie du Serment de Sang. Je veux vous voir demain à la première heure pour me le réciter...

C'est ainsi que Lifaèn a rejoint l'Ordre de Sang, mais il doit souvent retourner à la Citadelle de l'Aube pour améliorer ses compétences, ce qui fait qu'il n'est pas toujours aux côtés des Elfes de Sang. Quelques jours aprés son serment, les Lions Blancs qui servirent sous les ordres d'Evandar vinrent eux-aussi au Domaine des Indonniels pour devenir des Asurthalui... On raconte qu'Eiadh aurait donné un petit. Celui-ci se nommerait Nafai, un magnifique coursier à la robe noire. Il serait donc possible que Lifaèn puisse un jour combattre sur un char.


Dernière édition par le Mer 14 Juin - 10:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TEHE-LOQ
Kapac Skink
avatar

Nombre de messages : 143
Date d'inscription : 14/10/2004

MessageSujet: Re: Un nouveau héros chez les Elfes de Sang...   Lun 8 Mai - 12:14

Très sympathique une fois de plus . Mais j'ai quelque question est ce que malgré sa cécité ( eltharion ) on apercois la lueur rouge au sein de ces yeux et qui effraie même les alliés des elfes de sang.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skritt
Kapac Skink
avatar

Nombre de messages : 125
Localisation : Haute-Garonne,St-Gaudens
Date d'inscription : 17/12/2005

MessageSujet: Re: Un nouveau héros chez les Elfes de Sang...   Lun 8 Mai - 13:10

Citation :
Mais j'ai quelque question est ce que malgré sa cécité ( eltharion ) on apercois la lueur rouge au sein de ces yeux et qui effraie même les alliés des elfes de sang.
Bon, déjà c'est pas Eltharion, mais Lifaèn tongue
Non, on ne voit pas cette lueur, dans la mesure où il a un ruban comme Eltharion pour couvrir ses yeux. Par contre, Eiadh oui !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un nouveau héros chez les Elfes de Sang...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un nouveau héros chez les Elfes de Sang...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un nouveau héros chez les Elfes de Sang...
» Les Elfes de Sang de Kael Indonniel...(II)
» Paladin Sacré [elfe de sang] - Guildé
» De l'age des elfes de sang [nouvelles données]
» Les elfes de sang en manque

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du PPHL :: Temple des mémoires :: Récits-
Sauter vers: