Forum du PPHL


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Bataille dans le Cratère du Zeublu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lok
Saurus
avatar

Nombre de messages : 275
Age : 831
Date d'inscription : 07/04/2015

MessageSujet: Bataille dans le Cratère du Zeublu   Mer 25 Nov - 16:27

Salut à tous,

Je joue actuellement une campagne avec trois potes. Les armées en présence sont des Hommes Lézards, des Nains et des Orques Sauvages (un des Nains va bientôt passer Haut Elfe). Notre fluff s'étaye au fer et à mesure de nos affrontement ( 3 pour le moment).

Le cadre est un cratère isolé et perché a une haute altitude et qui offre un micro climat désertique. (nous jouons en V.8 et allons surement essayer à l'occase en AoS le fluff marche dans les deux cas soit c'est le rêve d'un Slaan pour AoS soit nous jouons dans le monde qui fut pré EoT).

Bref trêve de bavardage. place à l'histoire :


                               
  La bataille des Rancunes du Mont Zeubu



Un peu d’histoire…


Le mont Karak en Feu se situe à la pointe sud des montagnes du bord du monde. Cet ancien volcan éteins depuis l’âge des grands dragons fut le berceau de plusieurs générations de Nains avant les cataclysmes provoqués par l’effondrement des portails stellaires. A cette époque, une série d’éruptions annihila toutes les forteresses naines et des années après, la présence de ruines atteste encore de la violence passée de la nature.

 Au fil des siècles de nombreuses tribus d’Orques Sauvages s’établirent  alors dans le cratère éteins qu’ils appelaient désormais le cratère « Eud’ Zeublu ». Offrant un micro climat désertique, la région tient son nom d’une légende qui circule de tribu en tribu et qui parle de 4 chamans gobelins qui dansèrent stupidement en poussant des cris et hurlant le mot « Zeublu » pendant 5 années consécutives avant de tomber raides morts au centre du cratère. Un totem est encore érigé à l’endroit ou dansèrent les 4 chamans fous et souvent les Orques Sauvages de la région du  Zeublu viennent porter des offrandes afin de s’attirer les faveurs de Gork ou bien de Mork. Plusieurs civilisations humaines tentèrent elles aussi de s’établirent et de majestueuses ruines de temples anciens côtoient le panneau « Welcome » attestant l’emplacement de l’entrée d’anciens villages de l’Empire. Les nombreuses richesses enfouies dans les sables du Zeublu dépasse les rêves les plus fous et de nombreux pillards en quête de fortune faciles tentèrent de s’en emparer. Des histoires sur d’anciennes forteresses Naines emplies de richesses se mêlent à celle d’une antique colonie Elfique perdue. On parle aussi d’une légende évoquant un monstre des sables enfouis et qui jaillirait en avalant les proies assez folles pour parcourir les étendues désertiques du cratère…

Histoire récente…

Dernièrement, une tribu d’Orques Sauvages s’est attribuée le monopole et le contrôle de toute la région du Zeublu grâce à la puissance et l’intelligence de leur chamane Ogop. Totalement désintéressés par « Lé trucs ki brill’ » enfouient dans entrailles du cratère, les membres de la tribu de Ogop sont en revanche de farouches défenseurs de leur territoire et ils n’hésitent pas à se jeter sur le premier envahisseur assez fou pour tenter d’approcher de leur domaine.

Mais, fou n’est pas rancune naines ! Et c’est sans compter sur la détermination des fils de Khev. En effet les descendants des premiers habitants de Karak en Feu ont organisés récemment une expédition afin de reprendre le contrôle de leur ancien royaume. Le dernier descendant en vie de la lignée de Khev, son arrière, arrière, arrière (Oh puis je vous emmerde, arrière x 13) petits fils, « Khev le Septième » (ou Khev VII pour faire plus court) accompagnée de son fidèle général « Jô le Stratège » se dirige actuellement vers le cratère légendaire.

Au même moment à des lieues de là, le grand Kuraq surus Lok, fut mené par les visions du prêtre skinks Tlï à venir récupérer la tablette sacrée de Chotec présente dans le cœur du volcan. L'ost de guerre de Lok voue en effet un véritable culte au dieu du soleil et les saurus ne reculent devant rien pour récupérer des trésors que les nains ont tenu pour acquis pendant des millénaires. Fin stratège, le kuraq n'hésita pas une seule seconde à s'appuyer sur la brutalité des peaux vertes présent tant que cela le sert dans la mission qui lui a été confié par les anciens.

 

Le throng de Khev VII arrive aux portes de Karak en Feu et la bataille des rancunes passées est sur le point de débuter…


J-5 Avant la bataille


" Eul chef Ogop était enfermé depuis 5 jours dans sa cabane. Personne dans la tribu n'aurait eu l'cran d'aller déranger eul'grand chaman. Sauf Kekket peut être. Un gobz pas plus fou qu'lé z'otes mais juste plus malin k'nous quoi. Il a décidé d'aller propozé un boud'viande de z'homme au chef koi. Ni une ni deux ki prends une belle cuisse bin grasse et tou et k'il part vers la kabane. Nous z'ote on commence à se marrer et chacun prend les paris sur la facon dont y va crevé koi. Y a un peu dt'emps ki passe pis, l'vla ti pas ki r'ssort ! Pis tout guillerait l’vicelard et ki nous dit.
– Eul'chef y m'rmercie et y vout dit d'vous préparer. Y a eu une vison, y a dé nabots bien frais et bien jouflus kis'pointent.
– Kounyette selle mon araignée j'part en r'connaissance !
Nous on s'regarde comme dé, bah comme dé z'ork quoi. Pis j'me dit faut aller vérifier k l'aut' vicelard y nous raconte pas des crak koi. Alors vl'a k'moi aussi j'prend un bout d'zomme et ke j'vé vers la kabane du chef.
Là j'rentre et jt'ombe sur l'grand chaman ka la gueule toute emmelé dans d'drole de chassis d'bois avec d'la toîle partout.
Ca fé pas tès orque mé j'dit trop riens sur l'coup. J'tiens à ma peau et si y fé ca c'é k'ça doit être logik ou un truk kom ca koi. Finalement j'l y' dit:
– Hey Chef j'vous apporte un ote bout d'zomme. Ya Kekket et sa bande qu'on sortit leurs z’araignées et ki dizent que vous avez vu des choses. Komme koi y auré dé Nabot k’arrivent ?!?
Y m'a rien dit j'vous assure ! Mais vu la gueule k’il a tiré j'ai compris k'c'était pas dé crak. J'ai laissé mon bout d'zomme, j'lai laissé tout empêtré dans ses cadres et ses toiles bizarr et jm'e sui tiré bien vite fé.
Il fort eul'chef, faut pas trop l'emmerdé. Surtout quand t'y bosse comme ça... Il est fort eul'chef ! Il a dit 5 levés d'soleil avant lé nabot. j'vais aller tailler mon kikoup tien !
Il est fort eul Chef !"

J-4 Avant la bataille

"Du haut de la colline ou il s'était posté, Lok observait avec froideur le camp des peaux vertes en contrebas. Le Kuraq avait ordonné à ses prêtres de négocier avec le chaman orque afin que ceux-ci les laisse en paix le temps que les saurus fouillent le cratère. Il avait suffi de leur offrir des peaux et la garantie de leur aide pour que les peaux vertes acceptent.
La tablette devait être là, quelque part, ce n'était qu'une question de temps pour qu'ils la trouvent. Il ne restait que 4 levés de soleil avant que les créatures à sang chaud naines n'arrivent et Lok espérait ne pas avoir à mener deux fronts à la fois. La moitié de ses troupes étaient actuellement sous terre et redéployer ses guerriers lui ferait perdre un temps précieux. Son prêtre semblait inquiet à propos de la créature des sables qui causait régulièrement des ravages dans les tribus de la région.
Tlï du domaine de la bête avait réussi à entré en communication télépathique avec la créature qui s'était révélé buttée, vicieuse et stupide. Aucune négociation avec le dragon ne semblait possible et il apparaissait même dangereux pour le prêtre de garder son esprit relié a elle trop longtemps.
Un léger grognement passa entre les mâchoires de Lok, signe de soupir chez le vieux guerrier quand son attention fut reportée sur une altercation en contrebas.
Au centre du village, les peaux vertes se provoquaient et une bagarre imminente semblait sur le point d’éclater.
D'un mouvement preste et vif Lok plongea de sa colline au cœur de l'attroupement broyant de ses griffes puissantes le cou du gobelin le plus bavard tandis qu'il sectionnait d'un coup de dents la carotide de l'orque qui s'apprêtait à lui taper dessus.
Laissant les deux corps inanimés tomber à ses pieds, le chef saurus porta un regard froid sur l'assemblée qui semblait partagée entre l'idée de mettre en pièce le Kurak et de s'enfuir en courant. Alerté par le bruit, Ogop sorti le nez de sa cabane et fixa le saurien à travers son masque. Dans un mouvement de tête approbateur il prit la parole :
– Nettoyez-moi cé deux krétin et laissé l'lézard trankil ! On a dé truk à préparer d'ici kl'é nabot arrivent.
Lok remonta sur son poste d'observation quand Tlï arriva d'un pas agile et dit dans un sifflement  :
– Les créatures à sang chaud naines sont bien plus nombreuses que nous l'avions prévu il faut activer les recherches.
Lok émit un léger grondement et le prêtre reparti transmettre ses ordres…"

J-3 Avant la bataille

« Joe le stratège se réveilla en sueur, encore tremblant de son cauchemar. Il fallait vraiment qu'il se mette à boire comme tout ses camarades. Encore étourdis par les vapeurs du sommeil, il se dirigea vers l'entrée de sa tente.
Assis devant le feu Khev VII, fumait tranquillement en feuilletant son livre des rancunes. Il espérait une victoire totale et une rapide reconstruction de la forteresse oublié de Karak en feu. Cela faisait maintenant plus d'un mois que son détachement avait pris la route et de nombreuses revendications commençaient à monter de ses rangs.
Khev aperçu alors le Stratège.
– Eh bien viens donc ici et fume un peu.
– Non merrrci, j'ai arrrêter.
Le chef Nain parti d'un grand éclat de rire qui couvrit même le plus bruyant des ronflements qui provenait des tentes autours d'eux.
– Un Nain qui ne boit pas, qui ne fume pas. Définitivement on aurrra tout vu avec toi.
D'un œil sceptique, Joe rétorqua.
– C'est pourrr garrrder l'esprrrit clairrr avant la bataille.
– Bah tu aurrras tout le temps de cuver d'ici qu'on arrrive. Combien de jourrrs de Marrrche jusqu’à Karak en Feu ?
– Trrrois. Si nous continuons à l'allurrre actuelle et que nous ne rrrencontrons pas d’embûche. Des habitants de la rrrrrégion disent qu'ils ont vu des crrréatures étrrranges en plus des orrrques, comme des lézarrrrrds, mais qui se tiendrrrraient sur deux pattes comme des humains.
– Si cela est vrrrrai il faudrrra sorrrrtirrr "Nadine".
– Oui
Tranquillement sous sa bâche, les runes du canon se mirent à étincellées au son du nom.
– Et bien !!! Encore trrrois jours avant de cracher les feu de l'enfer. Trrrois jourrrs avant de tailler de l'orrrque en pièce. Trrrois jourrrs avant d'avoirrr de nouveaux sac à main pourrr nos Donzelles à poill HA HA HA !!! allez je vais me coucher moi.

J-2 Avant la bataille

"--Laisse-moi te dirrre une bonne chose mon p’tit gars. Si Khev VII et l'Strrrratège y nous dirrrige c'est pas pourrr rrrien !
T'es trrrrop jeune pour comprrrendrrre et ta barrrbe est encorrre trrrop courrrte pour que tu ais vu c'que j'ai vu mais j'vais t'rrraconter.
Le vieux longue barbe tira une grande bouffée sur sa pipe puis il souffla dans les airs un nuage si épais qu'il embruma les esprits et une clairière apparu à tous en songe.
-- Cela c'est passé durrrant l'hiverrr de la morrrt, il y a plus de 80 ans de ça. A cette époque notrrre bon seigneurrr était un encorrre un jeune prrrince nain bien naïf et bourrré de convictions comme on en fait plus. C'était un fonceurrr. Attention pas aussi fou que nos tueurrr ! Non ! Mais un nain qu'a jamais eu peurrr de rrrien. Courrrageux comme dix des notrrres ! Puis forrrt aussi, il était capable de sonner un trrroll à main nu. Ce jour là il était parrrti à la chasse avec une petite troupe de dix bons gars.
Ils sont arrrivés dans une clairrrière pourrr fairrre une petite pause. Note bon rrroi, il a eu besoin d'aller soulager ses boyaux.
Le public du vieux longue barbe parti d'un même éclat de rire. Et chacun y allait de son commentaire sur la réputation des faits de cabinet de leur seigneur.
-- Ferrrmez là ! Le vieux longue-barbe souriait malgré la sévérité de son injonction. Il reprit d'un ton enjoué.
-- Brrref, il était en trrrain de trrranquillement posé sa pêche dans un talus de grrroseilles quand une trrribu de voleurs leurrr est tombé dessus. Note bon seigneurrr y v'la t'y pas qu'il prend sa hache qu'il quittait jamais même quand y dorrrmait, pis qu'sans s'rrrefagoter ni s'essuyer qu'il se jette cul nu dans la mêlée ! Il a occis plus de dix gars à eux en moins d'une minutes mais ils étaient orrrganisés les couillus. A la fin y restait plus qu'notrrre bon vieux seigneurrr debout tout seul, sans frrroc et couvert du sang de ses ennemis. Un vrrrai Nain ! A bout d'force, il s'aprrretait à adrrresser ses respects à Grugnnni quand un sifflement continu se fit entendrrre. Une volée de flèches venait de faire tomber plus de cinq de ses opposants. Kehv fils de Kevh se jetta sur les derniers tandis que les carrreaux continuaient de pleuvoirrr sur ses ennemis. Quand il n'en rrresta aucun, un jeune nain sorti d'un talus voisin armée d'une arbalète à mécanique étrange. C'était Joe, l'Stratège. Notre bon roi parti d'un éclat de rire et pour le remercier lui balança une grande tape dans l'dos ! Depuis ils font équipe et c'est pour vous dire comme ils sont efficasses ces deux-là ! Ils ont pour l'instant jamais connu la défaite.
-- Qu'est ce qui se rrraconte ici ?
Jo le Stratège venait d'arrivé avec un drôle d'instrument à la main.
-- Au rrrien mon bon seigneurrr on rrraconte nos histoirrres quoi ! Pis on chante un peu vote gloirrr à vous et à notrrre bon rrroi.
-- Hmmm. Tout grognant, Le stratège s'assit et se mis à grattouiller les cordes de son étrange instrument en bougonnant.
A ce moment, Khev VII rejoint ses gars près du feu et toisa le Statège du regard.
-- Déjà qu'tu préfèrrre les flèches à nos bonnes vielles haches naine, et vl'a ti pas que tu te mets à jouer de drrrole instrrrument tout plein de corrrdes! 
Il se tourna vers l'assemblée des Nains et parti d'un grand éclat de rire railleur.
-- Vous verrrez vous autres, un jourrr y va lui pousser des pointes aux orrreilles à notrrre poetillon de Stratège !!!
HA HA HA !!! "

J-1 Avant la bataille

" Lok se dirigeait vers le fond de l'oasis. Tehe avait disparu depuis 3 jours sous prétexte d'aller revoir les textes des anciens. Son obsession pour les connaissances du monde avait poussé le prêtre skinks a se replier dans la partie la plus obscure et la plus reculée du bosquet de jungle. Lok déboucha enfin dans la tanière de l'oracle. Téhé était en transe, les yeux révulsés, de nombreux parchemins étalés autour de lui. Lok après avoir tenté de le ramener à lui par la parole se mit à le secouer violemment. Rien n'y fit.
Le vieux Kurak s'en retourna au camp des peaux vertes pour demander conseil au chaman de la tribu. Accompagné de Tlï, il entra dans la tente d'Ogop et lui expliqua la situation.
– Bah cé pas k'sé grave, moi aussi j'aime bien prendre des psykotrop. Après fo keuj voi c'k'il a prit. Fau pas k'ca dure, les nabots s’ront la demain. J'vous suit.
Le chaman peaux verte pris plusieurs substances odorantes et après avoir croqué un bout de snottling il suivit le chef saurus et son prêtre. Quand il aperçut Téhé, Ogop parti d'un grand éclat de rire.
– Ca pour sûr ki cé bien éclaté eula tête votre gars. Voyé cé champignons là, c'est des bonet d'feu ! Ca vou zékalte eula tête un truk kosmik.
Lok émit un grondement sourd auquel Tlï répondit par un sifflement avant de répondre dans la langue Orques.
-- Esssss grave ? Pouvez vous le réveillé sssss'il vous plait. Nous avons besoins de sssson ssssavoir en asssstronomie pour établir la sssstratégie de demain.
-- Non cé rien d'grave j'vé lui faire boire ca. Y va bien dégueuler mais y s’ra sur pié d'ici deux bonnes z'heures.
-- Merssssii.
Le Prêtre skink se retourna vers son chef et dans un mélange de sifflements et de claquement (mode Géonosien fusionné avec du fourchelangue) il lui rapporta les paroles de l'orque .
Lok pris l'une des dents qui ornais son collier et l'offrit à Ogop. Le vieux chaman dans un sourire accepta le modeste présent et parti d'un grand éclat de rire.
-- Demain soir, on bouffra du nain et j’préparerai dé litrons d'infusion d'bonnet eud feu qu'on boira dans dés krâne de nabots encore tout fré. Y aura plein d'dents d'Nabots a s'partagé ! On pourra s'marré un peu kom ça !
Sans que Tlï ne retraduise le vieux Saurus eu l'air d'approuver d'un léger hochement de tête et Ogop cru même décelé l'esquisse d'un sourire au coin de la mâchoire du lézard. Dans un grondement sourd il se retourna et pris la route de son campement."

La bataille : Victoire des Hommes-Lézards et des Orques Sauvages.

"Les troupes Naines apparaissaient à l'ouest des ruines de Karak en Feu, noircissants l'horizon les fils de Grugni se déployaient.
Caracolant en tête, Kevh VII et Jô "Le Stratège" hurlaient leurs ordres aux différentes batteries de tir de leur lignes.
De l'autre côté du champ de bataille, Ogop, et Lok avait finient de se positionner et attendaient les nains de pied ferme.
La pluie de métal ne se fit pas attendre et les impacts des tirs nains résonnaient un peu partout autour des Saurus et des Orques.
Lok donna quelques ordres sachant que ses guerriers ne plieraient pas face à l'adversité. A part peut être Gör et ses cavaliers qui n'arrivaient pas à maîtriser leurs montures. Ogop avançait ses trolls domestiques tandis qu'il commençait à entré en transe. Les vents de Magie seraient malheureusement contre le sorcier...

Vaillant furent les fils de Grugni mais implacable fut la stratégie employée par les Fils des Anciens. Aidé des peaux vertes ils repousserent les assauts nains les un après les autres et à la fin de la journée, c'est ensemble que les forces de Kevh durent se replier bien loin sur les flancs du cratère.

Ruminant et grommelant leur défaite les brave guerriers se mirent à préparer leur futur assaut car il est impossible pour un Nain de ne pas laver l'affront d'une défaite.

Epilogue de la bataille

Sur le champ de bataille, Grumf se baladait, pillant les cadavres encore tièdes des nabots et des siens, quand tout à coup, son attention fut retenue par un chuchotement. Cherchant d’où pouvait bien provenir la voix, il souleva plusieurs cadavres de trolls et découvrit le corps décapité de son chaman. Un soupir et un léger grognement passèrent a travers les crocs de l'énorme mâchoire de Grumf qui allait se détourner. Quand ! La voix reprit de plus belle.
-- N'aie pas peur, revient par ici. Je t'aiderai et j'te dirai eu c'ki fo fèr !
Intrigué, le jeune orque souleva le cadavre sans tête du vieux chaman quand une lumière verte l'aveugla irradiant la plaine alentour.
Un masque en bois et décorer de plume scintillait tandis que les yeux vides du morceau de bois hypnotisèrent Grumf. 
-- Vaz y porteu moi. N'ai pas peur. J'ai jamais bouffé personne juska aujour dhui.
L'orque approcha lentement le mask de son visage et d'un seul coup sa conscience fusionna avec celle de l'esprit vert. Laissant un voile blanc devant ses yeux.
                                                 ………………………………………..

Kekkette qui dé-sellait son araignée de komba fut subitement parcouru d'un frisson.
Il fit volte face et figé de surprise il cria.
-- Que l'grand vert ml'é koupe z'êtes pas mort vot’ seigneurie !?!
-- Kalm toil'vicieux cé ke moi. Je suis d'retour. Va, va annoncer a tout l'monde k'Ogop est d'retour et magne-toi!
Le gobelin encore tremblant s’élança vers le kampement pour répandre la nouvelle.
Ogop souriait, et se dit kil fallait maintenant se venger dé nabot ki lui avait koupé la tête...

Mais ça c'est une autre histoire…"

Depuis...

"Accrocs et à barbes dans le Zeublu…
Environ 1 mois s’était écoulé depuis la déroute des nains. Les troupes de Kevh VII et de Jo « le Stratège » avaient tout de même réussi à établir un avant-poste sur le flanc extérieur est du cratère. Pour le moment ils ressourçaient leurs forces, ruminant avec amertume leur défaite. Les orques appuyés par les hommes-lézards étaient bien plus préparés que ne l’avait prévu « le Stratège » et malgré toutes les dispositions qui avaient été prises, rien ne permit à ses troupes de fortifier une position sur les flancs intérieurs du cratère. 1 mois sans avancées. 1 mois sans réussir à reprendre un pouce de terrain. Comme seul maigre consolation les nains déterraient progressivement de ci, de la de maigres butins témoignant de la richesse passé de Karak en Feu. Kevh fils de Kevh, entreprit alors d’organiser quelques expéditions en effectif réduit et discret afin de préparer son futur assaut. Les objectifs de ces missions seraient simples : récupérer un maximum d’artefacts runiques ainsi que faire un relevé cartographique du sol et du sous-sol afin de permettre de maîtriser le terrain pour les batailles à venir.
 
De son côté, Ogop préparait avec une malice et un plaisir non dissimulé sa future vengeance sur les nabots. Il n’aimait pas qu’on lui est coupé la tête et il ne se priverait pas de récupérer « cèl du nabo ki gueulait pu for klé zotre », celle de leur chef quoi. A ces fins le chaman dépêcha Kekkette et ces gars pour espionner les nains durant plus d’un mois.
 
Lok, de plus en plus distant avec les peaux-vertes intensifia les expéditions de recherche pour mettre la main sur la tablette du vénérable Chotec. Ses éclaireurs caméléons lui indiquait qu’à nouveau les créatures à sang chaud s’activait et qu’ils avaient commencé a creusés de nouvelles galeries par l’extérieur de la montagne…"

Juste avant la seconde bataille…

"– Chèf ! Chèf ! Y a dé nabot ki sont sou nos piéds en fait !
– Quoi ?!? T'es sur de toi Kougnette ? Faudré pas k'je rapporte n'importe koi au grand chaman moi !
– J'lé z'ai vu chéf comme j'vous vois ! J'ai pensè qui s'raient dans l'coin et et j'me suis pas trompé. Mais y creuse !
–  Kouille de squig !!! Vous resté ici et vous ml'é perdez pas d'vue. J'retourne au village demandé les z'ordres. Je reviens dans z'une heure. Si ya le moindre bin’s, cé Kougnette ké en charge lé gars. Sur ces paroles, Kekket aiguilla les flancs de son araignée de kombat et s’élança à travers les ruines de la cité elfique.

Un peu d’histoire...


La cité de Anar Lith fut une colonie Haut Elfe qui rayonna dans la région de Karak en Feu jusqu’à la guerre de la Barbe. Le commerce entre les Nains et les Elfes étaient prolifiques et chacune des deux races vivaient en harmonie. Les habitants d'Anar Lith étaient de grands pacifistes, spécialistes des arts, de l'enchantement et des artisanats. Une compétition acharnée existait d'ailleurs entre les forgerons de Karak en Feu et d'Anar Lith et chacun redoublait d'inventivité pour forger les plus belles armes et armures enchantées. La paix qui régnait dans le cratère fut brisé quand les ordres de la cour phénix désormais en guerre avec le peuple de Grugni, arrivèrent à la cité. Désormais tout commerce avec Karak en Feu était interdit et les commerçants nains furent chassés de la cité elfique. Devant un tel affront, Kevh II, roi de Karak en Feu, demanda réparation. Les elfes ne lui montrèrent que dédains et renvoyèrent les émissaires Nains reproduisant ainsi l’affront de la cour du Roi Phenix. La tension grandit au fil des mois et malgré les tentatives d'apaisement de la part des fils de Grugni, l'arrogance des elfes ne leur permit pas d'arrivé à un consensus. Cette arrogance devait perdre le peuple de Azuran qui ne se rendirent pas compte de l'infériorité numérique dans laquelle ils étaient, isolés des leurs, à l'intérieur du  cratère. Un accrochage éclata dans l'une des mines de mithril et les elfes mieux préparé firent prisonniers le groupe de mineurs nains. La réponse de Kevh II fut immédiate. Fort de milliers de guerriers Nains armés et furieux, Kevh II marcha sur Anar Lith et rasa la cité, passant au fil de la hache tous ses habitants.
Aujourd’hui encore de nombreuses ruines attestent de la présence passée des elfes dans le cratère du Ze Blu et les « Mineur de Kevh VII » fouillent activement sous la surface pour débusquer de nombreux butins.
– Beugannan ! Active un peu gamin. A cette alurrre là on ne serrra jamais de rrretourrr pour le rrrepas de ce soirrr !
- C'est qu’il n'a pas encorrre beaucoup de poil au menton ce jeunot !
Beugannan s'était engagé chez les mineurs dans l'espoir de se distinguer par sa grande capacité à découvrir les choses avant les autres. Il n'avait jamais pensé regretter son choix et malgré les difficultés que lui posait les chambrades de ses camarades d'unité, son entêtement, tout nain, lui permis de tenir jusqu'a cette campagne lancée par Kevh VII dans l'ancienne cité de Karak en Feu. 
Soudainement, le mineur se figea. Il avait vu bouger il en était sur. Deux yeux, jaunes luisants, l'espace d'un instant étaient apparus. Un reflet écailleux qui avait disparu aussi vite qu'il était apparu telle un miroir qui se serait ternis pour prendre l'aspect de la roche autour de lui.
"Faut que j'arrrête le bièrrre moi" pensa t'il.
A dix mètre devant le jeune nain, là ou le reflet avait déchiré l'obscurité, Thex, dégluti, lentement, ajustant son camouflage une dernière fois. Immobile, le kapac caméléon avait sa sarbacane pointé sur le nain qui fixait les ténèbres dans sa direction. Un pas et il serait mort. Foudroyé par le venin du crapaud baveur de lustrie dont Thex avait enduit chacune des pointes de ses fléchettes. Le jeune nain s'éloigna et Thex repris le chemin inverse pour avertir Lok. Les nains étaient dans les tunnels et il ne fallait pas qu'il trouve la tablette avant eux...

Après la bataille Victoire Hommes Lézards

" Lok humait l'odeur de sang encore frais qui s'élevait des ruines de la cité elfique.
Devant lui gisait les corps encore tièdes des gobelins de la tribu de Ogop. Ses fidèles chasseurs skinks finissaient de tuer les quelques araignées géantes encore à moitié en vie afin de prélever sur elles, le venin qui viendrait enduire leurs fléchettes.
Par deux fois l'expédition Orques était venue se briser sur les lignes sauriennes, et par deux fois, le résultat fut le même. Dans un grognement sourd, le sang ancien saurus laissa exprimer son contentement puis il se retourna pour rejoindre ses lanciers. Tout était pour le mieux et ils allaient pouvoir fouiller la ville, cependant un murmure ne le laissait pas en paix, comme si une présence hostile continuait de murmurer des menaces à son esprit. Lok pris la résolution dans parler à son prêtre une fois rentré au campement.
Dans tous les cas il faudrait désormais se méfier de la fragile trêve signé avec les peaux vertes. Mais ce qui inquiétait toujours et encore plus le vieux chef saurus, c'était cette absence d'activité des choses à sang chaud naines; Cela ne pouvait dire que deux choses, soit elles étaient encore trop faibles pour bouger, soit les nains évoluaient à l’abri des regards dans les tunnels enfouis sous les sables du Zeublu.

Désormais les troupes de Lok contrôlaient l'est du cratère, mais il ne fallait pas se disperser et la surveillance étroites des skinks caméléons allait devoir encore se renforcer...
Pendant ce temps Kekkette filait a travers les sables afin de jetés le masque de son maître sur le premier orque qu'il  trouverai. Il fallait à tout prix qu'eul chef renaissen enkor et pas qui reste au chaos..."

épilogue
 
-- Hey toi la bas !
-- Ki ca ? Moi ?
-- Ouè toi ! Tu voudrais pas venir une seconde par là ?
-- Eu pourkoi fèr ?
-- Mais viens si je te dis de venir grand kouillon !
-- Ki cè k'tappel grand kouillon l'vicieux ?!? J'vè t'enfoncer tron krâne si fort dans ton kou ki va t'ressortir par eul' ku !
-- Bah viens moi j'tattend grosse fiante de squig puante
-- Attend ke j't'attrap !
Sans plus de débat Mok, se jetta à la poursuite de Kekkette sans savoir qu'il venait de sceller son destin. Tandis que le rusé gobz courait se réfugier sous les ruines d'une arche, Kougnette et le reste bande n'attendaient que le signal de leur chef pour se jeter sur l'orque et lui coller le masque sur le visage. Le guerrier disparu sous l'arche et une dizaine d'éclair d'énergie verte et quelques cris plus tard réapparu .…

La suite bientôt...

[/justify]


Dernière édition par Lok le Sam 2 Jan - 17:29, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lok
Saurus
avatar

Nombre de messages : 275
Age : 831
Date d'inscription : 07/04/2015

MessageSujet: Re: Bataille dans le Cratère du Zeublu   Ven 27 Nov - 10:27

Une nouvelle bataille se profil à l'horizon, nous jouerons la semaine prochaine, voici un petit bout du scénario...

« Under the Bridge » , 1 semaine avant la bataille...

         Lok lançât sa monture au galop, plantant profondément ses griffes dans les flancs du carnosaure. Gär, gronda sous son cavalier tandis qu’il accélérait. Il y avait plusieurs jours que son maître ne l’avait pas laissé sortir et la nervosité du monstre était perceptible jusque dans l’air autour de lui. Lok, connaissait bien son carnosaure, et il avait décidé de ne lui accorder que quelques heures de chasse par jours depuis l’arrivée des nains. Ainsi il s’assurait de la frénésie de Gär au combat et il était sûr que celui-ci exprimerait alors toute sa frustration et sa sauvagerie contre les créatures à sang-chaud.

Cela faisait maintenant plus d’une heure qu’il laissait le monstre courir à brides abattues et errer à sa guise quand celui-ci s’arrêta au bord d’une rivière pour boire. Lok chercha du regard un moyen de franchir l’obstacle, ne sachant pas quelles horreurs pouvaient être tapis au fond des ondes. Il pensa à par lui qu’il faudrait envoyer Thex et ses skinks afin de reconnaître les eaux. Dans un grognement, le Kurak, pris la direction de l’aval à la recherche d’un passage pour traverser. Quelques instants plus tard, son choix fut récompensé lorsqu’il découvrit les ruines d’un vieux pont. Inutilisable en l’état, l’édifice s’était en partie effondré dans la rivière. Le vieux saurus, fit une rapide reconnaissance des lieux et réorientant sa monture, il la lança à pleine allure vers le campement. Il fallait à tout pris prendre le contrôle de ce point de communication et le remettre en état.

L’accès par les souterrains à l’autre moitié du cratère était toujours longue et souvent périlleuse. Les galeries étaient instables, labyrinthiques et surtout infestées de gobelins ou de squigs sauvages évoluant en petites meutes et hors de tout contrôle. l’influence d’Ogop n’avait pas atteint ces reclus, et chaque fois la traversée des galeries prélevait un tribut de quelques guerriers saurus juste pour accéder aux ruines d’Anar Lith.

Cela faisait maintenant plusieurs semaines que la cité elfique était sous le contrôle des hommes-lézards et pour le moment rien ne laissait présager une attaque de la part des nains ou des orques de Ogop. Lok prit la décision de détacher une parie de ses effectifs afin de réparer le pont et de protéger les ouvriers. Si tout se passait bien, la route entre son camp de base et Anar Lith serait bientôt dégagée et le trajet ne prendrait plus que quelques heures sans danger de rencontrer quelques résistances que se soit. Il fallait prendre ce nouveau point. Ainsi, les saurus pourraient asseoir de façon définitive leur emprise sur le cratère, et ils auraient alors tout le temps nécessaire pour retrouver la tablette perdue de Chotec qui dormait quelque part sous les sables.

Enfonçant encore plus profondément ses griffes dans la chaire de Gär, le vieux saurus rugit de toute ses forces, répondant aux grondements assourdissants de son carnosaure qui accélérait toujours et encore plus. Le vent hurlait aux oreilles de Lok amenant avec lui l’odeur grisante de toutes les créatures à sang chaud aux alentours. La chasse allait être bonne... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lok
Saurus
avatar

Nombre de messages : 275
Age : 831
Date d'inscription : 07/04/2015

MessageSujet: Re: Bataille dans le Cratère du Zeublu   Sam 28 Nov - 14:12

Salut à tous,

Voici une carte qui vous donne un peu la topographie des lieux dont je parle dans le fluff, ainsi que les positions de chaque armées dans le cratère pour le moment. (désoler pour la qualité, d'habitude je prends le temps de vraiment peaufiner mes dessins mais là c'est pour le délire quoi).



Ca permet de mieux voir.

A très vite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lok
Saurus
avatar

Nombre de messages : 275
Age : 831
Date d'inscription : 07/04/2015

MessageSujet: Re: Bataille dans le Cratère du Zeublu   Mer 2 Déc - 22:10

J-1 avant la battaille du "Pont du Feu"

"--Chef ! Chef ! Y a eul' chèf dé lézards ki veu vou voir !
Ogop, émergeait des vapeur de sa transe. Depuis dix jours le chaman explorait les vents du "grand vert" à l'aide de champignons bonnet d'feu. Il avait expressément interdit qu'on le dérange et avait accentué son ordre de quelques baffes distribuées généreusement aux gobelins de l'assistance.
Malgré l'interdiction, Kekket qui avait reconnu le plus chef des Sakamins, n'avait pas réfléchis deux fois dans sa cervelle de gobelins vicieux. "Si cété lui ki amenait le chef des Lézards au Grand Chaman, sûr k'il recevrè une belle promotion !"
Le chaman se frottant les yeux grommela pour indiquer au gobelin qu'il pouvait entrer.
-- K'esse tu veux l'vicieux ? J'avais dit j'veux voir personne.
-- J'sais bien vôt seugneurie, mé y a l'chef dé Sakamins ki veut vous voir, alors j'me suis dire fô ke j'prévienne eul' chèf. D'ailleurs cé mon idée rien k'a moi vôt grandeur !
Le chaman dévisagea le gobelin, qui semblait désormais se décomposer en attendant sa réponse.
-- Cé bon, di lui k'jarrive. Et dis à Krull de t'filer une babiole. Tu l'trouveras prés d'la flake j'lui ai d"mandé d'me ramener des vipère d'flotte.
-- Oh ça c'est chouette vôt seigneurie. j'vous r'mercie vôt grandeur. Y a vraiment pa plus kool ke vous chéf et...
-- C'est bon dégage l'vicieux sinon c'est ton krâne ke j'utilise kom babiole.
Le gobelins s’éclipsa avant même qu'Ogop ai fini sa phrase. Revenant à l'entrée du camp, Kekkette transmis les mots du chaman orque au prêtre skinks qui retraduit au kurak. Le gobelin s’éloigna en sautillant pour se diriger vers le lac.
Se grattant eul ku d'une main, Ogop arrivait en se tenant le front de l'autre. Si un orque pouvait avoir une gueule de bois cela devait surement ressembler à cela se dit il. Se postant devant les deux hommes-lézards, il dévisagea le skinks.
-- Kess y veu vôt chéf ?
-- Bonjour à vous. Nous venons vous voir afin de sssolisssiter votre asssissstance.
-- Vous vous foutez pas un peu d'moi vous z'autres ? Y a pas deux s'maines vous massacriez encore mes braves gob'z. C'est pas ki méritent pas hein. j'voudrais pas k'vous vous mépreniez, mais cé pas une exkuze.
-- Il était vital que nous puisssions fouillé les ruines des créatures à sssang chauds elfes. Vos éclaireurs ont déclenché les hossstilitées. Nous n'avons fait que répondre à la violenssse par la violenssse.
Derrière le prêtre skinks, le vieux saurus émit un grondement sourd. Ogop le dévisageant un temps se retourna alors vers le skinks.
--  K'est ce ki dit ?
-- Le grand Kurak, dit qu'il devait en être ainsssi. Il vous propose un pacte de non agresssion et vous demande de venir prêter main forte contre les créatures à sssang chauds naines. Nos éclaireurs ont noté une recrudescence d'activité de leur part à l'est.
-- Si cé pour kasser du nabot, on s'ra là. Mais kess kon y gagne nous ?
-- Le seigneur Lok, vous propose l'aide de ses troupes pour reconssstruire le vieux pont qui ssse trouve un peu plus à l'essst.
Ogop sembla réfléchir un instant. Son crâne lui faisait encore un mal de chien fou, et tout ce qu'il voulait pour le moment c'était retourner au plus vite dans sa tente afin de cuver.
-- Très bien. On s'ra là.
-- Mersssi.
Les deux hommes-lézards s'éloignèrent et le chaman s'en retourna vers ses gars qui l'attendaient derrière.
-- Kess y voulait les Sakamins Chéf ?
-- Rien ! fermez vos gueules. Préparez vous. Demain on va kasser du nabots. Kekkette ! Kekkette ! Ou kil est passé l'vicieux ? Jamais là kan on a besoin d'lui...
-- Il est au lac chéf.
-- Ah oui cé vrai. Kougnette ! Amène toi, j'ai une mission pour toi.
La suite demain en LIVE ACTION !!! Je ferai un retour vendredi si j'ai le temps.

A très vite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lok
Saurus
avatar

Nombre de messages : 275
Age : 831
Date d'inscription : 07/04/2015

MessageSujet: Re: Bataille dans le Cratère du Zeublu   Sam 5 Déc - 19:54

.Le lendemain de la "Bataille du Pont du Feu" VICTOIRE ORQUES (et accessoirement Hommes-Lézards).

(Pour l'anecdote, les sakamins n'ont servi que de leurre aux unités de tir nains. C'était horrible pour moi, mais les Nabots ont eu trop peur des lézards et ils ont sous estimé la menace orques qui les as poutrés au corps à corps un truc de malade. Donc c'est vraiment une victoire plus Orques que 'Hommes-Lézards (même si c'était une alliance).

"-- Eul' chéf il avait tout prévu lé gars. Kom vous, j'ai pas tout kompri kan il a fè eul topo, mais j'sentait bien k'ca sentait bon pour nous koi. Pis kom ça lé Sakamins y sav ki cé eul plus boss dé boss maintenant. Eul'chamn y a fè une pierre de kouille.
-- Non cè "Une pierre deux coup" abruti !
-- Toi l'vicieux la ramène pô ou j'téklate sévère ! Donc ouè, eul grand chaman il  fè une pierre de cou. Kroll dévisagea Kekkette qui levait les yeux aux ciel avec dédain, puis il repris.
-- Donc oué, si on fait eul topo. Les lézards sont affaiblis, eul' pont il è à nous, et les nabots sont kasiment tous kreuvé. Arf arf arf. C'è bon ça. Il est fort eul'chèf. Arf, jv'é kouler un bronze dans un kask eud'nabot moi.
Sur ces paroles Kroll s'éloigna. De son coté, Ogop, dans sa tente, méditait à sa victoire. Désormais qu'il possédait le pont du feu, il allait pourvoir étendre son influence à tout le cratère. La tribu de la passe ouest restait farouchement indépendante et il était aussi primordiale de soumettre les bandes de gobelins de la nuit et les troupeaux de squig qui hantait les tunnels souterrains du Zeublu. Les nains ne représentaient plus une menace et ils avaient été repoussé sur le flanc extérieur à l'est du volcan. Il faudrait tout de même en finir une bonne fois pour toute avec eux.
Quand cela serait fait, il serait toujours temps de se débarrasser des hommes-lézards et de récupérer ce qu'il cherche depuis leur arrivée. Ogop sourit malgré lui. Sa stratégie avait été payante et les saurus avait servi de chair à canon tandis que ces gars avaient fait "eul boulot". Kekkette s'était encore distinguée avec son unité d'araignées géantes mais Il faudrait faire attention à l'influence du gobz qui prenait de plus en plus confiance en lui. Il ne fallait pas trop que ça lui monte à la tête. Plongé dans ses pensé le chaman commençât à fumer son kalumet eud la victoire et son esprit se perdit dans le grand vert...

A l'est Kevh VII et "Jô le Stratège" comptaient les victimes de la dernière expédition. Leur troupes s'amenuisaient à chaque bataille et bientôt ils devraient repartir pour  reconstituer leurs forces. Kevh se retira dans sa tente pour consigner les nouvelles rancunes dans son livre, tandis que "le Stratège" se dirigeait vers les quartiers des arquebusiers. ils lui avait fait faux bon durant la bataille et une remonter de brettelles en bonne et dû forme était nécessaire..."
La suite à l'occase...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lok
Saurus
avatar

Nombre de messages : 275
Age : 831
Date d'inscription : 07/04/2015

MessageSujet: Re: Bataille dans le Cratère du Zeublu   Sam 30 Jan - 13:12

Un petit peu de fluff depuis les derniers évènements survenu dans notre cratère préféré.

"Good Morning Zeublu"

Le retour au pays de Kehv VII :

Khev VII en rentrant de son expédition dans le cratère du mont Zeublu , laquelle fut un échec cuisant, il parti dans sa chambre retrouver pour lui le seul vrai trésor à ses yeux, sa famille .
Deux bébé allongés dans le même berceau , des jumeaux, Khev VIII et Khev IX... Khev VII n'avais pas beaucoup d'imagination pour les noms et il n'a pas pu avoir l'aide de sa femme, morte en accouchant les deux petit trésors.
Seulement un problème sauta très vite au yeux du vieux seigneur nain, le nouveau père se rendit compte que Khev IX n'aimait pas beaucoup son frère...
À la naissance d'un nain, dans la montagne de Khaz Modan, lorsqu'il arrive à  un mois, on pose le bébé sur une grande table avec en face de lui un minerai d'or , un de mythril, un d'argent, un de cuivre et un de gromril, le minerai vers lequel le bébé se dirige devient son "minerai de sang".
Le "minerai de sang" est la deuxième coutumes de Khaz Modan, on fait fondre le minerai et l'on dessine le premier tatouage du jeune nains avec le métal fondu en guise d'encre.
Khev VIII reçut un tatouage d'or sur l'épaule gauche et Khev IX fut tatoué sur le crâne avec le minerai de gromril. Une troisième et dernière coutume de khaz modan c'est que si il y a deux princes , celui qui choisis le gromril deviendra Roi.
Une fois la fête de la naissance fini et le baptême des petits bénis dans la bière de Bugman terminé, le Roi Khev VII emmena ses deux bébés avec leur cadeaux (un hochet fait du métal choisis, une petite hache en bois...) au lit.
Le vieux roi ne pouvais pas être plus heureux et il alla se coucher léger et serein...
Mais un malheur se produis, au petit matin l'on déclara Khev VIII mort, tué à coup de hochet par son propre frère. Khev IX devint le fils unique et héritier du roi des montagne d'or de Khaz Modan.

Khev 9 est devenu grand et il a pris la place de son père. Suite au expéditions paternelles catastrophique, Khaz Modan commença à manquer d'or. Le nouveau roi pris alors la décision de diriger son armée et de vendre les service de cet même armée à qui pourrais la payer. Le throng de Kevh IX se prépare à repartir en expédition... mais ça c'est une autre histoire...

Pendant ce temps dans le cratère du volcan, depuis "la bataille du pont de feu" :

Une paix toute relative s'était enfin maintenu dans le cratère du volcan éteint. Les nains de Kevh VII s'étaient retirés après avoir essuyé de nombreuses défaites, Ogop et ses gars vaquaient à leurs occupation d'orques, se qui consistait pour la majeur partie du temps à taper sur la gueule des tribus voisines ou bien à s'organiser des concours de lancer de gobz, et les hommes-lézards continuaient leur recherche de la tablette perdu de Chotec. Bref, chacun s'occupaient à ses affaires. Mais ce temps de paix ne devait pas durer. Un bataillon entier de hauts-elfes mené par le jeune et bien nommé Caradryan (pas le super célèbre, un fan du vrai Caradryan) allait faire une apparition dans le microcosme du volcan.

Un peu d'histoire autour de Calion :

De trop grands affrontements entre les races et les trop nombreuses batailles qui ont déchiré les peuples ont poussés les plus grands sages et guerrier d'Ulthuan à parler de l'avenir.  Ainsi fut prisent les décisions nécessaires à une paix durable pour tous. Afin d'établir une ère pacifiée, un conseil trinitaire fut créé pour guider les peuples vers le droit chemin.

Tyrion, le plus grand guerrier de tous, siègerait comme l'un des trois membres du conseil, et serait le général de toutes les armées. Téclis, le plus puissant des maîtres magiciens serait le gardien d'Ulthuan et veillerait sur les terres et le peuple en tant que protecteur des cités hauts elfes.
Le troisième membre du conseil des trois ne serait autre que le demi frère de Tyrion et Téclis, Calion, batard caché et délaissé aux bras de sa mère lorsque celle-ci décida de rester dans les forêts d'Ulthuan.
Grand guerrier et fin stratège, Calion porterait les fonctions de haut dirigeant et mènerait la campagne de pacification des terres du vieux monde. Usant de diplomatie, il aurait pour mission de rencontrer les chefs militaires et politiques des différentes civilisations afin de les convaincre de se ranger sous un seul et même étendard et sous les directives d'une seule capitale afin d'établir l'ordre sur terre, et qu'enfin la paix puisse durer. Si la diplomatie devait ne rien donner, les armes le feraient...

Ainsi, il fut acté que Tyrion mènerait une armée pour une lutte ultime contre les Elfes noirs contre qui la guerre dure depuis bien trop longtemps. Téclis resterait veiller sur le peuple en le protégeant de sa magie en cas d'invasion.
Enfin, Calion quant à lui, armerait une flotte afin de rejoindre les terres de l'est, envoyant des émissaires escortés de troupes vers différents endroits tandis qu'il irait personnellement rencontrer ses amis des forêts et amis nains*

* A la suite des conflits entre nains et elfes, Calion su user de sa diplomatie pour renouer avec quelques cités naines et ainsi reforger quelques débuts d'alliance, fébriles, mais néanmoins réelles. Tout faillit s'effondrer lorsqu'il traita un jour le fils de Khev VII de Mamándil (ami des moutons), sous-entendant ainsi quelques rapports saugrenu entre le guerrier et les bêtes à laine. Cependant tout rentra dans l'ordre après quelques bières bien brunes.

L'arrivée des Hauts-Elfes au mont de Karak en Feu :

Journal de campagne de Caradryan, émissaire de Calion. (toujours pas le super célèbre, un fan du vrai Caradryan)

"Nous avons mis les pieds dans une contrée sableuse, c'était un vrai cauchemar, j'en avais plein les bottes, des bottes toutes neuves en croute de chèvre... Je n'aime pas le sable...

Cher journal, rappel moi d'emmener des sandales, ou des chaussures ouvertes la prochaine fois que nous partons...ça ne prend pas beaucoup de place dans le sac et comme quoi, ça peut toujours servir...

Bref, quoi qu'il en soit nous avions pour mission de venir rencontrer les chefs de guerre qui disputent, depuis plusieurs années, de nombreuses batailles dans ce cratère. Armé de diplomatie il s'agissait de planter un étendard au milieu de ce désert afin de clarifier son appartenance et ainsi, mettre un terme aux conflits en cours.
Distinguant au loin une fumée épaisse qui laissait présager une armée en marche, j'ai envoyé Thibault, mon éclaireur (et très proche conseiller) le temps que les hommes s’arrêtent pour boire et se débarbouiller un peu. Il est revenu une heure plus tard, pâle comme un linge en balbutiant qu'il avait vu de grosses grenouilles très énervées, debout sur leurs pieds et d'autres sur des dinosaures avec des lances et des cranes partout... le chaos pour un âme fragile comme lui.

J'ai regardé mes hommes un instant, regarder l'horizon dans ce nuage de poussière... Regardeé à nouveau mes hommes car je ne connaissais pas Chris, un lancier beau comme un cœur, au torse lisse.... puis j'ai regarder à nouveau l'horizon et j'ai dis quelque chose d'assez fort :
"La diplomatie n'aura pas sa place avec des animaux qui pondent des œufs ! attaquons !"

La bataille fut rude et non sans perte, il fut impossible d'en déterminer le vainqueur tant la lutte fut serrée... Nous avons perdu Chris... J'avais la sensation de la connaitre un peu depuis notre échange de regards, et je pleur un peu sa perte... je crois que c'est une lance que la pénétrée...

Quoi qu'il en soit, il n y eut pas de réelle victoire... enfin, c'était sans compter l'arriver d'un sous peuple au cerveau mal développé et à la peau verte... Bien que nous affrontions de gros lézards, ceux la avait un sens de la courtoisie, du langage et une grande évolution quant à leurs manières... Loin de ceux qui arrivèrent dans la bataille...une armée d'orques sauvages. Ils vinrent tenter d'écraser tout le monde, et ce fut proche de réussir au moment ou un gigantesque pied descendit du ciel pour écraser brutalement la moitié d'une unité ennemie et aussitôt repartir, des lézards collés sous la semelle...
J’avoue ne pas avoir compris ce qu'il s'est passé... Quelque minutes avant cela les musiciens orques se sont mis à jouer un air de musique très rythmé, comme pour un spectacle et j'ai pu distinguer au loin, l'un d'eux, accoutré de la plus drôle des manières, apparaitre sous des "projecteurs" et des effets de fumées...Tous les peaux vertes cessèrent de se battre un court instant pour applaudir et même pour certains, demander quelques autographes... je me rappel encore les chuchotements admiratifs de certains de mes soldats. " c'est le grand showman... Si, si, je t'assure c'est lui"... Curieusement, après cette apparition du pied géant, plus un vent de magie ne parcouru la plaine, et on pouvait voir le fameux showman errer loin des combats, se cherchant lui-même...

Après une lutte aussi rude qu’éphémère, nous avons remporter la victoire mais de justesse... J'ai fait partir un messager pour rendre compte à Calion de nos découvertes, et lui faire part de mes craintes quant aux ennemis rencontrés... Il s’avère que cette région est en partie sous le contrôle de la race saurienne, mené par Lok, celui la même que nous avons affronté. L'autre partie est remplie d'orques sauvages qui massacrent et s'allient ponctuellement aux grenouilles pour la lutte contre les peuples nobles et propres. La diplomatie n'aura comme je le pensais, aucune place ici, et bien que cette bataille ait été remportée, je pense que c'est une guerre qui se profile.

Voila cher journal, demain je pense que nous irons nous baigner avec les soldats. Ce serait quand même fort de café qu'avec tout ce sable il n'y ai pas un petit point d'eau ou tremper sa croupe... J'aime pas le sable... j'aime bien me baigner..."

Caradryan, Emissaire de Calion
Capitaine des Armées d'Ulthuan
Meilleur Ouvrier Fleuriste - 1952



BREAKING NEWS ! En direct du cratère du Zeublu (événements récents) :

Après les deux premières batailles qui opposèrent les hauts-elfes, les hommes-lézards et les orques sauvages, chacune des trois factions se retira pour réfléchir sur l'attitude à adopter face aux nouveaux arrivant. Les forces des elfes n'étaient pas à prendre à la légère et la défaite insufflait le poison de la colère dans le cœur de Lok. Le vieux sang ancien se retira pour méditer avec les âmes tandis que Tehe veillait à l'intendance du camp et faisait le bilan des pertes.
Après délibération la seule conclusion fut qu'il fallait écraser ces parasites.

Ogop, le grand Showman, n'en pensait pas moins et après s'être éclaté la tête durant plusieurs pour planer dans le grand vert, il prépara ses gars pour aller foutre sur la gueule à tous "cé krétins". Après tout, c'était son cratère...

De son coté, le noble Caradryan (l'imposteur toujours), après s'être délassé avec ses hommes pendant plusieurs jours, décida de poursuivre sa mission de pacification.

La bataille éclate :

Les saurus prirent l'ascendant dés la début sur leurs adversaires. "Sally" le bastiladon accompagnant le détachement de Lok fit des ravage à travers les rangs orques tandis que Lok lui même extermina une unité entière de gobelins sur araignée mené par Kekkette. Le leader gobelins n'hésita pas à s'enfuir face à la colère saurienne, tout comme les gars sur cochons qui ne résistèrent pas à la charge de Gok-Bor et ses sang froids. "Sally" grilla durant la bataille une bonne partie des lanciers haut elfes et finit par être se défouler sur les troll d'Ogop. Le grand Showman s'illustra encore durant la bataille par ses effet de manches et les nombreux fiascos qui ponctuèrent ses interventions magiques. Rien n'y fit il ne parti pas dans les royaumes du chaos ce coup-ci.

De son coté le noble haut-elfe eut la folie de s'opposer aux cavalier saurus, avant de disparaitre en quelques instant le corps déchiré en plusieurs morceaux que les sang-froids se bataillèrent.

Les archers ne firent pas mieux et s'enfuirent lorsque le sang ancien dirigea contre eux les âmes du bras armé des anciens.
Se fut une bataille âpre et à sens unique. Si les hauts elfes avaient écrasé les habitants du Zeublu à leur arrivée, ils payèrent le prix fort de cet affront cette fois-ci. A l'aube, le champs de bataille était jonché de cadavre d'elfes et de peaux vertes et Lok couvert du sang de ses ennemis grogna enfin de satisfaction. Il pouvait se reconcentrer sur ses recherches, les envahisseur ne reviendraient pas avant au moins quelques semaines...

Après la bataille :

En Ulthuan un émissaire épuisé arrive de l'est portant une missive à l'attention de Calion...

Au campement de Ogop:
-- Eul Boss il à encore fait un karton aujoud'hui lé gars !
-- Ouais !!!
Kekkette de son coté nourrissait son araignée tout en maronnant pour lui... "Un karton, un karton, cé pas lui k'a perdu toutes ses mignonnes...Snif"
une grosse larme roula sur la joue du gobelins qui murmurait à travers ses sanglot les noms des araignées géantes tombées aujourd'hui..."Tornade, Danseuse, Furie, Fringante, snif... Comète, Cupidon, Tonnerre, Éclaire...snif, vous allez me manquer les filles..."

La suite bientôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arkx
Kapac Skink


Nombre de messages : 120
Date d'inscription : 07/06/2014

MessageSujet: Re: Bataille dans le Cratère du Zeublu   Mar 29 Mar - 23:18

Bravo , quel courage d'avoir écrit tout ça !!
C'est vraiment sympa le background autour des parties
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lok
Saurus
avatar

Nombre de messages : 275
Age : 831
Date d'inscription : 07/04/2015

MessageSujet: Re: Bataille dans le Cratère du Zeublu   Mar 29 Mar - 23:19

Et bien il y a eu pas mal de mouvement depuis quelque temps dans notre cratère.

Le suite t'intéresse elle ?

Si oui je la met en ligne.

Lok.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arkx
Kapac Skink


Nombre de messages : 120
Date d'inscription : 07/06/2014

MessageSujet: Re: Bataille dans le Cratère du Zeublu   Mar 29 Mar - 23:22

Pourquoi pas , c'est sympa , après ne le fait pas forcément tout de suite , ça doit être long a écrire
Mais c'est sympa (:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lok
Saurus
avatar

Nombre de messages : 275
Age : 831
Date d'inscription : 07/04/2015

MessageSujet: Re: Bataille dans le Cratère du Zeublu   Mar 29 Mar - 23:36

Non tout est écris mais j'ai juste arreter de le mettre en ligne parce que la fréquentation baissait drastiquement.

C'est juste un copié coller.

Si cela t'intéresse je le fait quoi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arkx
Kapac Skink


Nombre de messages : 120
Date d'inscription : 07/06/2014

MessageSujet: Re: Bataille dans le Cratère du Zeublu   Mar 29 Mar - 23:43

OK bâ je veut bien ,
Merci ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lok
Saurus
avatar

Nombre de messages : 275
Age : 831
Date d'inscription : 07/04/2015

MessageSujet: Re: Bataille dans le Cratère du Zeublu   Mar 29 Mar - 23:48

Ca roule je fais ça entre ce soir et demain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arkx
Kapac Skink


Nombre de messages : 120
Date d'inscription : 07/06/2014

MessageSujet: Re: Bataille dans le Cratère du Zeublu   Lun 4 Avr - 17:03

Euh sans vouloir paraître impoli ça fait une semaine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arkx
Kapac Skink


Nombre de messages : 120
Date d'inscription : 07/06/2014

MessageSujet: Re: Bataille dans le Cratère du Zeublu   Ven 29 Avr - 23:03

Sans vouloir forcer , ça fait un mois que tu m'as dit que tu allais mettre la suite x')
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lok
Saurus
avatar

Nombre de messages : 275
Age : 831
Date d'inscription : 07/04/2015

MessageSujet: Re: Bataille dans le Cratère du Zeublu   Sam 30 Avr - 10:53

Salut,

Aïe, Aïe, oui tu as raison... Pas eu du tout le temps de le faire je ne fait que passer en coup de vent (révision de partiel oblige...) Je vois pour faire ça à partir du 13 mai. Je serai plus tranquille.

Z
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bataille dans le Cratère du Zeublu   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bataille dans le Cratère du Zeublu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [SDA] Ultime bataille dans les futaies du temple...
» Bataille dans la clairiere (rapport 1250pts/joueur 2vs2)
» [DBM] Bataille dans les dunes de Zama !
» petit bataille dans les landes
» Officiel : codex soeur de bataille dans le WD d'aout

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du PPHL :: Temple des mémoires :: Récits-
Sauter vers: